SDI, traitement de surface

Projet FPIR

Projet FPIR

 « Pour former mieux et plus rapidement

à la peinture industrielle

via la Réalité Virtuelle & Augmentée »

 

Conception d’un simulateur associé à un parcours pédagogique adapté afin de valoriser un métier et d’enseigner les gestes de l’expert

 Une entreprise de peinture industrielle (SDI Services), une entreprise de formation continue (Interformat) et une plateforme régionale d’innovation (CLARTE) : trois acteurs locaux complémentaires qui se sont associés pour concevoir un simulateur dédié à la formation de futurs peintres industriels.

 La presse se fait très fréquemment l’écho de l’inadéquation entre besoins en recrutement des entreprises et compétences des personnes en recherche d’un nouvel emploi.

L’une des réponses réside certainement dans le manque de valorisation de certaines professions et dans la difficulté de formation du fait des équipements lourds à mettre en œuvre ou de la multiplicité des scenarii à faire comprendre aux apprenants.

 Le métier de peintre industriel est l’exemple type de cette problématique. La demande industrielle est importante, la compétence requise est pointue, le métier est valorisant et bien rémunéré, malheureusement très peu d’apprenants se présentent aux portes des centres de formation.

Trois acteurs complémentaires sur la thématique ont décidé de relever le défi en concevant un simulateur particulièrement innovant.

  • Apporter l’expertise métier, c’est-à-dire caractériser le bon geste, celui du « compagnon » expert,  dans toutes les situations industrielles  en y intégrant les inévitables aléas de production, telle est la mission de SDI Services sur le projet.
  • Apporter toute l’intelligence de la formation, c’est-à-dire une ingénierie pédagogique nouvelle et performante, c’est sur ces aspects apprenants-formateurs qu’Interformat va apporter son concours essentiel.
  • Apporter la technologie de Réalité Mixte (virtuelle et augmentée), c’est le rôle de CLARTE qui s’attachera à concevoir un simulateur facilitant l’apprentissage du geste tout en donnant au dispositif son caractère innovant et ludo-éducatif.

Le simulateur mettra l’apprenant « dans la peau » d’un peintre expert en lui permettant de visualiser la trajectoire, la vitesse et l’orientation idéale de son pistolet de peinture. Il sera guidé par un « compagnon virtuel »  afin d’adopter la position idéale en fonction du type de pièce et ainsi acquérir le geste du professionnel.

Le projet a été labellisé par le pôle de compétitivité EMC2 et est cofinancé par la BPI.

Les premiers travaux sont lancés en septembre 2015 pour un prototype qui entrera en fonction fin 2016.